0 Emplois
201 Vues

À propos de l’entreprise

Fondée en 1994, la Coop forestière de la Matapédia (CFM), est le plus important entrepreneur forestier en récolte de matière ligneuse œuvrant en forêt publique dans la Vallée de la Matapédia. La CFM regroupe une moyenne de 75 membres et donne de l’emploi à plus d’une centaine de travailleurs annuellement et confirme ainsi sa détermination à assurer des emplois durables et de qualité dans les années à venir. La CFM détient deux filiales à part entière soient, Bois CFM, une usine de sciage et Énergie CFM, une filiale œuvrant dans le secteur de la biomasse forestière.

Les activités de la Coop forestière de la Matapédia consistent à fournir en matière ligneuse de qualité plusieurs industriels de la région à partir de la récolte de bois jusqu’à la livraison en usine. De façon plus précise, la Coopérative fait l’abattage, le débardage, le mesurage, la construction de voirie forestière, la planification et l’inventaire forestier ainsi que le transport de bois. En 2014, la Coopérative obtient la certification CEAF (BNQ 9825-300 Entreprises d’aménagement forestier – Exigences environnementales).

Bois CFM fabrique des composantes de palettes et est une usine à la fine pointe de la technologie ayant une ligne de sciage innovante et optimisée avec des innovations technologiques qui n’ont aucun comparable dans l’industrie. Avec son projet d’investissement majeur en 2019, Bois CFM a confirmé sa détermination à assurer des emplois durables et de qualité pour les années à venir.

La CFM a également mise sur pied une entreprise visant à exploiter le potentiel offert par la biomasse forestière comme source d’énergie. Energie CFM, une filiale à part entière, a été créée pour piloter un projet expérimental visant à doter certains édifices publics de la Matapédia d’installations de chauffage fonctionnant à la biomasse forestière provenant de résidus de coupe. Elle a donc pu développer une expertise intéressante dans le domaine de la récolte, du déchiquetage, du transport, du séchage et du conditionnement de la biomasse de même qu’en ce qui concerne l’installation et l’entretien des chaufferies elles-mêmes.